Traumatisme crânien et projet de vie


Le 14/10/2021 de 09:00 à 11:00


Retour Session

CO162

Evolution des personnes cérébrolésées après 2 ans d’accompagnement médico-social spécialisé versus suivi pluridisciplinaire en consultation

Odile Kozlowski Moreau (Lille, France), valerie leclercq (Corbie, France), amelie goube (Bassée, France), christelle richard (Lille, France), emilie luchart (Lille, France), etienne allart (Lille, France)

Objectif : Comparer populations, actions réalisées et évolutions des cérébrolésés (CL) après 2 ans de suivi en consultation pluridisciplinaire par un réseau spécialisé (R) versus un accompagnement médico-social pluri-hebdomadaire à domicile et/ou en accueil de jour (AUPRES TC (ATC)).

Matériel/Patients et méthodes : Respectivement au R vs ATC, une analyse rétrospective de 60/30 dossiers (18<âge<60 ans) a été réalisée, lors d’une première évaluation (T1), à au moins 6 mois de la lésion et 2 ans après (T2). On relevait antécédents, histoire de la maladie, plaintes, difficultés médicales, physiques, neuropsychologiques, sociales et participation à T1 et T2 et les actions réalisées entre T1 et T2.
 

Résultats : Dans les 2 populations, la répartition des étiologies était comparable. La population ATC était plus jeune (38/30 ans), davantage masculine (60/83%), avait une moindre autonomie, une délai post CL plus long  (19/47 mois) et  était plus fréquemment en souffrance.
Entre T1 et T2, à ATC les CL ont bénéficié davantage de prises en charge endocrinologique, neuropsychologique, psychologique, psychiatrique, ergothérapique, en activité physique adaptée et d’orientation UEROS.
A T2, le groupe ATC a significativement moins de plaintes cognitives, de troubles du sommeil, de troubles anxio-dépressifs et de souffrance familiale. Le niveau d’autonomie et la souffrance des CL sont  devenues comparables.
 

Discussion - Conclusion : L’accompagnement médico-social pluri-hebdomadaire semble bénéfique, particulièrement en cas de souffrance, troubles comportementaux, perte d’autonomie et peut améliorer ces paramètres même plusieurs années après la CL. Le suivi en consultation pluridisciplinaire paraît  plus limité chez les CL nécessitant une prise en charge plus régulière et active


 


Mots clés : cérébrolésés , accompagnement, médico-social, devenir, comportement, souffrance