Communication Affichée: Poster Tour 3


Le 15/10/2021 de 13:30 à 14:00


Retour Session

P087

Etude de cohorte rétrospective de patients sportifs amateurs suivis en consultation traumatisme crânien léger au CHU de Limoges de 2018 à 2020.

Frédérique Valadas (Limoges, France), Emilie Viollet (Limoges, France), Henri-Hani Karam (Limoges, France), Karine Patheron (Gueret, France), Jean Say (Saint- Junien, France), Vincent Andreatta (Saint- Junien, France), Stanley Borde (Limoges, France), François Caire (Limoges, France)

Objectif : On considère que le taux de commotions cérébrales liées au sport tourne autour de 5 à 15 %. Cependant, ce chiffre est majoré à 25 % dans les équipes munies d’un protocole établi de gestion des commotions cérébrales, grâce à une meilleure reconnaissance des symptômes.
L’objectif est de pouvoir individualiser les facteurs de mauvais pronostic dans une population de sportifs amateurs.
 

Matériel/Patients et méthodes : Etude de cohorte rétrospective sur la population des patients suivis à la consultation TC léger sportifs amateurs au cours des années 2018 à 2020 au CHU de Limoges.
Analyse statistique des facteurs épidémiologiques, environnementaux et du devenir de ces patients lors de la première année.
 

Résultats : La population est à prédominance masculine et la commotion intervient dans le cadre de sport de contact principalement.
Peu de clubs sportifs orientent vers la consultation.
Plus le délai entre la commotion et la consultation est important, plus l’évolution est longue.
Plus les facteurs environnementaux sont complexes, plus l’évolution nécessite une intervention pluriprofessionnelle.
 

Discussion - Conclusion : Il est nécessaire de pouvoir informer en amont les sportifs des conséquences du TC (video de pair) et de les orienter vers la consultation dans le cadre du protocole commotion.
Une équipe pluridisciplinaire pour psychoéducation et mise en place de stratégies de compensation est nécessaire dans certains cas et doit pouvoir être accessible.
Il faudrait pouvoir pondérer les facteurs de risque pour orienter directement les patients vers un programme d’ETP commotion cérébrale/ TC léger plus complet pour leur permettre de ne pas développer des symptômes chronicisés.
 

Mots clés : Mild traumatic brain injury/prognosis/retrospective study

Liens d'intérêts : Aucun lien d'intérêt des auteurs