Oncologie et MPR


Le 15/10/2021 de 09:00 à 10:30


Retour Session

CO144

Etude des conséquences fonctionnelles des glioblastomes : cohorte de 77 patients sur un suivi de 2 ans.

Aurélie Maxo (Saint-Priest-En Jarez, France), Paul Calmels (Saint-Priest-En Jarez, France)

Objectif : Introduction : Les tumeurs cérébrales primitives, sources d’une morbidité et d’une mortalité importantes, induisent des symptômes et complications, à l’origine de troubles fonctionnels invalidants. Les progrès diagnostiques et thérapeutiques sont à l’origine d’une amélioration du pronostic, mais l’accès à la réadaptation reste limité malgré des données favorables.

Objectifs : Étudier le devenir clinique et fonctionnel d’une cohorte de patients présentant un glioblastome.

Matériel/Patients et méthodes : Méthode : Étude observationnelle sur dossier, rétrospective, monocentrique, de patients présentant un glioblastome, âgés de plus de 18 ans, diagnostiqués entre le 01/01/2017 et le 31/12/2018.

Résultats : Résultats : 77 dossiers ont pu être analysés : âge moyen 65 ans, sex-ratio H/F 1,75. Durant le suivi et selon des phases évolutives il peut être rapporté dès la phase diagnostique : vertiges (25%), asthénie (55%), douleurs (17%), troubles cognitifs (non précisés 20%, de mémoire 28%, confusion-désorientation 45%, comportement 22%), aphasies (49%), troubles moteurs (61%), de la marche (57%) et équilibre (47%), troubles de la déglutition (12%) et vésico-sphinctérien (19%).

Discussion - Conclusion : Discussion : Nous avons pu aussi décrire l’importance et la diversité des déficiences neurologiques, motrices, sensitives et sensorielles et leurs retentissements fonctionnels. Nous avons pu rapporter pour cette cohorte des glioblastomes une dégradation progressive de l’état fonctionnel, et des capacités de récupération, avec 46,4% d’amélioration des troubles avant la première progression tumorale. Les données de la littérature sont rares. Bien que descriptives les données de cette cohorte montrent la nécessité d’une évaluation et prise en charge précoce de réadaptation et celle d’un parcours de soins initié précocement et spécifique.

Mots clés : Glioblastome, Rééducation, Réadaptation, Réhabilitation, Déficiences, Médecine physique, Déficiences

Liens d'intérêts : Aucun