Communication Affichée: Poster tour 2


Le 14/10/2021 de 17:30 à 18:00


Retour Session

P045

Facteurs déterminants des peurs et croyances dans la lombalgie commune chronique.

Mouna Soltani (Tunis, Tunisie), Mehrzia Amani Khezami (Tunis, Tunisie), Ines Aloulou (Manouba, Tunisie), Leyla Ghidaoui (Tunis, Tunisie), Emna Bahlouli (Tunis, Tunisie), Hela Jdidi (kef, Tunisie), Nadhir Hammami (kef, Tunisie), Chaima Hannachi (kef, Tunisie), Amal Talbi (kef, Tunisie), Nour Kefi (kef, Tunisie), Ichrak Tagazi (kef, Tunisie), Imed Ben Jeddou (Manouba, Tunisie), Ines Miri (Tunis, Tunisie), Sonia Lebib (Tunis, Tunisie), Anissa bousassida (Manouba, Tunisie), Fatma zahra Ben Salah (Tunis, Tunisie), Catherine Dziri (Tunis, Tunisie)

Objectif : Le modèle bio-psycho-social dans l'évaluation et la prise en charge de la lombalgie commune chronique est largement recommandé dans la littérature. Une évaluation objective des déterminants de cette approche est devenue possible grâce au développement de questionnaires.
L'objectif de notre étude était d’évaluer les facteurs qui peuvent influencer les peurs et croyances chez cette population.
 

Matériel/Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude descriptive transversale. Une version arabe validé du FABQ était utilisée pour évaluer les croyances de peurs et d’évitement des patients. Deux sous-scores ont été calculés : le FABQ-W (FABQ-travail) et le FABQ-AP (FABQ-activité physique). L’incapacité était évaluée par une version tunisienne validée de l’ODI (Oswestry Disability Index).
 

Résultats : Quinze patients ont été inclus avec un Sexe Ratio de 0.25 et un âge moyen de 36.8+/-11.78 ans. Une corrélation positive significative était notée entre l’âge et les sous-scores du FABQ (p<0.05). Une corrélation négative significative était objectivée entre le niveau de scolarité et les sous-scores du FABQ (p<0.05). Nous n’avons pas retrouvé de corrélation entre les sous-score FABQ et la durée d'évolution des lombalgies ni entre les sous-scores FABQ et le ODI.
 

Discussion - Conclusion : Les résultats de notre étude suggèrent que les croyances de peur et d'évitement chez les lombalgiques sont influencées par l'âge et le niveau scolaire.
De ce fait, en présence de ces facteurs, une attention particulière est nécessaire lors de l'établissement d'un protocole rééducatif.
 

Mots clés : Lombalgie commune chronique, FABQ