Communication Affichée: Best of poster


Le 15/10/2021 de 09:00 à 10:30


Retour Session

P024

Incidence de la neuromyopathie acquise en réanimation des patients atteints d'un syndrome de détresse respiratoire aiguë à la suite d'une infection au SARS-COV-2 au CHU d'Amiens.

Laure Sechao (Amiens, France), Pierre-Louis Doutrellot (Amiens, France), Sophie Tasseel-Ponche (Amiens, France)

Objectif : Les services de réanimation ont accueilli de nombreux patients présentant un SDRA à la COVID-19. Associés à une thérapeutique intensive, ces patients peuvent développer des neuromyopathies acquises de réanimation (NAR) entraînant un sevrage respiratoire difficile et une faiblesse musculaire prolongée. L’objectif principal de l’étude était de réaliser l’incidence des NAR chez les patients atteints d’une infection confirmée au SARS-COV-2 développant un SDRA dans les services de réanimation dédiés au COVID-19 du CHU d’AMIENS.

Matériel/Patients et méthodes : L’étude était observationnelle, descriptive, monocentrique et prospective d’avril à juin 2020. La cohorte ciblée était les patients atteints d’un SDRA à la COVID-19 et ayant nécessité au moins 48h de ventilation mécanique. L’analyse statistique a été réalisée avec le tableur Excel 2019.

Résultats : Au total, 40 patients ont été inclus dont 36 (90%) patients ont développé une NAR. Le score MRC moyen était de 23,3. Le score MRC moyen des patients atteints d’une NAR était de 20,58 et de sortie à 33,20. Le déficit musculaire proximal était significativement inférieur à la force musculaire distale des membres (p<0,001). La moyenne du score MIF à la sortie de réanimation était de 73. Les capacités fonctionnelles motrices étaient très basses et corrélées au score MRC. En analyse univariée, on retrouve une corrélation entre durée de sédation et de curares avec le score MRC.

Discussion - Conclusion : L’étude montre une incidence importante de la NAR chez les patients atteints d’un SDRA à la COVID-19. L’impact de la faiblesse musculaire persiste à la sortie de la réanimation. 

Mots clés : Neuromyopathies acquise en réanimation, COVID-19, syndrome de détresse respiratoire aiguë, rééducation, réanimation.

Liens d'intérêts : Aucun.