Douleurs et confort chez l'enfant en situation de handicap SOFMER / SFERHE 2


Le 16/10/2021 de 09:00 à 11:00


Retour Session

CO121

Effet de l’ajout d’un stage de rééducation intensive à la prise en charge traditionnelle 1 an après chirurgie orthopédique pour améliorer la marche des patients avec paralysie cérébrale : étude préliminaire.

Elodie Hinnekens (ST FARGEAU PONTHIERRY, France), Constance Amelon-Petit (Saint-Fargeau-Ponthierry, France), Magali Contrecivil (Saint-Fargeau-Ponthierry, France), Florian Breton (Saint-Fargeau-Ponthierry, France), Santhis Jabely Duchesne (Saint-Fargeau-Ponthierry, France), Karim Soualem (Saint-Fargeau-Ponthierry, France), Sandrine Payan Terral (Saint-Fargeau-Ponthierry, France), Michel Bams (Saint-Fargeau-Ponthierry, France), Eric Desailly (ST FARGEAU PONTHIERRY, France)

Objectif : Les paramètres fonctionnels de marche ne sont pas systématiquement améliorés après une chirurgie multi-étagée des membres inférieurs [McGinley2012]. Pour maximiser les effets de la chirurgie, nous avons mis en place un stage de rééducation intensive chez des patients opérés depuis plus d’un an, basé sur des entraînements spécifiques [Booth2018,Park2014,Zwinkels2019]. L’objectif secondaire du stage était d’encourager les patients à poursuivre une pratique régulière d’activité physique.

Matériel/Patients et méthodes : 8 adolescents (âge moyen 14.6 ans, ET 1.6) ont bénéficié de 4 semaines de stage en hospitalisation complète suivies de 2 semaines en auto-rééducation à domicile. Des évaluations ont été réalisées avant le stage et 3 mois après la fin du stage, et comprenaient : un test de 6 minutes de marche, un score EFMG D&E, et des données actimétriques (nombre de pas par jour sur une semaine, pourcentage de temps passé en activité physique modérée à intense).

Résultats : Des tests de Wilcoxon ont mis en évidence une amélioration significative des scores EFMG D (p = 0.031) et E (p=0.047), du nombre de pas par jour sur une semaine (3772.09 à 5879.39 en moyenne, p=0.02), et du pourcentage de temps passé en activité physique modérée à intense (1.86 à 4.05 en moyenne, p=0.02). L’amélioration de la distance de marche sur 6 minutes n’était pas significative (467.5 à 512.37, p=0.15).

Discussion - Conclusion : Un stage de rééducation intensive semble permettre d’améliorer la fonction motrice globale ainsi que la quantité d’activité physique. Ces résultats nous encouragent à mettre en place une étude clinique de plus grande ampleur.

Mots clés : Paralysie Cérébrale, Rééducation Intensive, Marche, Post-opératoire, Chirurgie Multi-Etagée

Liens d'intérêts : Aucun