Neuro-urologie


Le 15/10/2021 de 15:30 à 17:30


Retour Session

CO069

Suivi neuro-urologique des patients présentant une atteinte médullaire, hors sclérose en plaque étude épidémiologique transversale des patients du service de Médecine Physique et de Réadaptation du CHU de Limoges

Marine Berron (Limoges, France), Jean-Christophe Daviet (Limoges, France), Edith Lorcin (Limoges, France), Maxence Compagnat (Limoges, France)

Objectif :
L’organisation du suivi urodynamique des patients atteints d’une lésion médullaire et du patient spina bifida en France s’opère selon les recommandations issues du Groupe d'Etude de Neuro-Urologie de Langue Française de 2007 ayant pour objectif de prévenir les complications d’une neuro vessie. 



L'objectif de  cette étude est d'évaluer la prévalence des complications urologiques chez des patients blessés médullaires et spina bifida suivis dans le service de MPR du CHU de LIMOGES


Matériel/Patients et méthodes : 111 patients spina bifida ou blessés médullaires étaient suivis dans le service de MPR durant la période de mars à juillet 2020. Ces patients ont été contactés par appel téléphonique pour recueillir la présence de complications urologiques définis par le GENULF par une dégradation de la fonction rénale, une altération morphologique des voies urinaires, une pathologie cancéreuse. Dans le cas de défaut d’informations (patient non informatif) un appel au médecin traitant était réalisé. 

Résultats : Sur les 111 patients suivis, le recueil d’informations sur la présence de complications urologiques a été possible pour 94 patients (17 non-réponses ou refus). Parmi ces patients, 21 patients (23.4%) ont eu au moins une complication urologique. Le détail des complications était : 3 patients (3.2%) présentaient une altération de la fonction rénale, 13 (13.8%) une altération morphologique des voies urinaires et 10 (10.6%) des antécédents de lithiases urinaires, 1 cancer de vessie (1.1%)

Discussion - Conclusion : Près d’un quart des patients des patients interrogés présente une complication urologique malgré une surveillance régulière, il faut donc poursuivre et améliorer l’application des recommandations du GENULF . 

Mots clés : atteinte médullaire, complications urinaires, Recommandation GENULF 2007