Communication Affichée: Best of poster


Le 15/10/2021 de 09:00 à 10:30


Retour Session

P072

Prévalence de la dénutrition à l'admission en Unité Neuro-Vasculaire

Manon Lataste (Bordeaux, France), Blandine Cherifi (Bordeaux, France), Igor Sibon (Bordeaux, France), Emmanuelle Cugy (La Teste de Buch, France)

Objectif : La dénutrition pré et post Accident Vasculaire Cérébral (AVC) est respondable d'une augmentation de la durée d'hospitalisation, d'un mauvais pronostic fonctionnel et d'une augmentation de la mortalité à moyen terme. Cependant, la prévalence de la dénutrition à l'admission en Unité Neuro-Vasculaire (UNV) et à la phase aigüe de l'AVC reste débattue. 
L'objectif de ce travail est d'étudier la prévalence de la dénutrition et ses facteurs de risque à l'admission en UNV. 

Matériel/Patients et méthodes : Etude rétrospective sur 3 mois de données recueillies de manière prospective d'une population admise à l'UNV du CHU de Bordeaux. Les critères d'inclusion étaient les suivants : AVC ≤ 24h, dépistage de la dénutrition par le MNA-SF dans les 48h suivant l'hospitalisation. Les variables d'intérêt retenues étaient les éléments socio-démographiques, les antécédents, le traitement médicamenteux, les scores de Rankin et du Functional Oral Intake Score (FOIS) avant l'hospitalisation.

Résultats : Trois cent cinquante neuf patients ont été admis en UNV sur la période. Le MNA-SF est retrouvé chez 56 patients (16%). Selon le MNA-SF, 59% des patients présentait un état nutritionnel altéré à l'admission. La vie en institution, la présence d'un(e) auxiliaire de vie, la polymédication, un score de Rankin ≥ 3 avant l'AVC et des troubles de la déglutition pré-existants sint des facteurs de risque de dénutrition à l'admission.

Discussion - Conclusion : Malgré un échantillon incomplètement représentatif, la prévalence de la dénutrition à l'admission dans l'UNV est élevée. Les facteurs de risque déjà connus sont nombreux et peuvent être repérés rapidement après l'admission. Un dépistage systématique de la dénutrition est préconisé. 

Mots clés : Dénutrition, Accident Vasculaire Cérébral, Dépistage, Facteurs de risque