Communication Affichée: Poster Tour 3


Le 15/10/2021 de 13:30 à 14:00


Retour Session

P091

Initiation de la marche : marqueur précoce de l’atteinte locomotrice dans la Sclérose en Plaques ?

Caroline Massot (Lomme, France), Emilie Simoneau (Valenciennes, France), David Peron (Saint-Amand-les-Eaux, France), Cécile Donze (Lomme, France), Sebastien Leteneur (Valenciennes, France)

Objectif : Les patients atteints de Sclérose en Plaques (SEP) présentent des altérations spatio-temporelles et cinématiques de l’initiation de la marche telles qu’une diminution de la longueur du premier pas, une diminution du recul postérieur et de la vitesse du centre de pression. Ces modifications sont néanmoins insuffisantes pour caractériser les troubles rapportés par les patients.

Objectif : caractériser les paramètres cinétiques de l’initiation de la marche dans la SEP.

Matériel/Patients et méthodes : Une patiente atteinte de SEP (P), 48 ans, masse : 70kg, taille : 1,62m, EDSS 0, et un témoin (T) femme en bonne santé, 49 ans, masse : 67 kg, taille : 1,67m ont été inclus. Une analyse tridimensionnelle de l’initiation de la marche a été réalisée de manière à calculer les paramètres spatio-temporaux, cinématiques et cinétiques des membres inférieurs.

Résultats : Les 2 participantes ont une vitesse (P : 0,99m/s ; T : 0,99 m/s), une longueur du pas (P :0,62m ; T : 0,66m) et une durée du premier pas (P : 0,48s ; T : 0,47s) similaires lors de l’initiation de la marche. Les courbes des couples articulaires du membre inférieur d’appui sont représentées Figure 1.

Discussion - Conclusion :  La SEP, dès le stade précoce, pourrait altérer la modulation des couples articulaires au membre inférieur d’appui durant la phase des ajustements posturaux anticipateurs de l’initiation de la marche.

Mots clés : SEP
initiation du pas
cinétique
couple articulaire

Liens d'intérêts : aucun