Communication Affichée: Poster tour 4


Le 15/10/2021 de 17:00 à 17:30


Retour Session

P111

Quel impact de la pairaidance sur le projet de soin en MPR ?

Eric Berard (Lyon, France), Julia Boivin (Lyon, France)

Objectif : La pairaidance vient ici questionner l’approche parfois trop techniciste de la MPR, le vécu de la rééducation, et vise à apporter de la solidarité dans le soin.

Matériel/Patients et méthodes : Deux expériences, celle d’un médecin MPR ayant créé des espaces de pair-émulation chez les blessés médullaires, et celle d’une chargée de mission « Pairaidance et Autodétermination » dans le médico-social, elle-même porteuse d’une Paralysie Cérébrale, ont permis une approche phénoménologique où le médico-social et les soins de suite se rejoignent.

Résultats : L’analyse des parcours de soins de grands accidentés de la vie, par le médecin, révèle des craintes des patients et/ou de leur famille vis-à-vis de leur participation sociale. La pair-émulation a permis, à travers le partage des savoirs expérientiels, de construire une alliance thérapeutique orientée vers la reprise d’un parcours de vie,  prenant en compte les capacités que le pair aidant donne en frère d’armes. La chargée de mission, elle, a pu observer et vivre ces partages d’expériences venant bousculer les représentations du handicap. Les deux s’accordent à dire que ces paroles de pairs sont un levier important pour favoriser le développement de l’empowerment des patients.

Discussion - Conclusion : La pairaidance remet en question le modèle médical du handicap de WOOD pour le modèle social de la CIF et du PPH québécois, où le parcours de vie est regardé à travers le prisme des capacités et de la participation sociale. On doit s’interroger sur la place de ces nouveaux espaces d’échanges et de discussions entre pairs dans les pratiques de rééducation.

Mots clés : Pairaidance MPR Participation sociale

Liens d'intérêts : Ethique