Oncologie et MPR


Le 15/10/2021 de 09:00 à 10:30


Retour Session

CO011

Etude EURECA : EvalUation de programmes de REmédiation pour les patientes atteintes de CRCI (Cancer Related Cognitive Impairment) dans les suites d’un CAncer du sein

Marianne Merceur (Rennes, France), Karen T. Reilly (Lyon, France), Isabelle Bonan (Rennes, France), Mélanie Cogné (Rennes, France), Sophie Jacquin-Courtois (Saint-Genis-Laval, France)

Objectif : Le terme « Cancer Related Cognitive Impairment » (CRCI) représente les troubles cognitifs liés au cancer et à ses traitements (troubles mnésiques, attentionnels, exécutifs…). L’efficacité de l’activité physique et de la rééducation cognitive sur ces CRCI est prouvée, mais la question de la rééducation combinée n’a jamais été abordée et ses modalités exactes sont encore à définir. Nous conduisons une étude visant à évaluer l’efficacité de la rééducation combinée sur les symptômes de CRCI de 24 patientes atteintes après cancer du sein, dans 2 CHU, Lyon et Rennes.

Matériel/Patients et méthodes : Cette étude prospective, interventionnelle, bicentrique est effectuée selon la méthodologie SCED, en 3 phases, avec 4 à 6 évaluations hebdomadaires par phase. Les patientes inclues présentent des symptômes de CRCI après cancer du sein. Le critère de jugement principal est le score à l’auto-questionnaire FACT-Cog (Functionnal Assessment of Cancer Therapy – Cognitive Function) et les critères de jugement secondaires sont les résultats à des tests cognitifs (MOCA, TAP et SDMT).

Résultats : Les premiers résultats (4 patientes à Lyon) retrouvent une amélioration du score à la FACT-Cog en phase de non intervention, poursuivie en phase d’intervention (en moyenne gain de 7 points) et stable en phase de suivi. Concernant les critères de jugement secondaires, l’impact sur l’anxiété, la dépression, la fatigue et l’estime de soi est positif.
 

Discussion - Conclusion : Ces premiers résultats suggèrent que ce programme de rééducation combinée améliore les symptômes de CRCI. La poursuite de cette étude permettra d’évaluer sa réplicabilité à d’autres centres. A terme, l’enjeu est d’identifier le ou les mécanismes impliqués.

Mots clés : Troubles cognitifs après cancer du sein - rémédiation cognitive - rééducation combinée